Projet Repas Partage

sarah jscAujourd’hui, focus sur Sarah, élève sur le Campus de Pouillé qui a récemment mené une opération solidaire au profit de notre association (voir notre précédent post).

Comment t’est venue l’idée du projet « Repas Partage » et quand a-t-il démarré ?

L’idée du projet « Repas Partage » existait déjà dans mon lycée. Il est réalisé grâce à des lycéens qui proposent des projets en lien avec une association. Je ne me souviens plus exactement quand mon projet a débuté, mais je crois que c’était en début d’année 2016.

Combien de temps as-tu travaillé sur ce projet et quel rôle as-tu occupé ?

J’ai travaillé sur ce projet durant un mois environ. J’ai dû faire intégralement le projet car j’étais seule et je devais m’occuper de la communication avec les adultes pour le réaliser.

Un mois, ça paraît relativement court comme délai. De l’annonce à la réalisation ?

De l’annonce à la réalisation, en fait, j’ai mis 3-4 mois le temps de divulguer des informations avec les lycéens, de préparer un diaporama pour présenter l’association, de bien connaître le fonctionnement de l’association.

Au niveau de la communication du projet, comment t’y es-tu prise ? En quoi a-t-elle consisté ? Disposais-tu d’un budget ?

Pour la communication, il y avait des réunions avec les délégués de l’établissement les mardis soir et les jeudis soir, à travers lesquelles j’ai pu faire un mini-exposé tout en travaillant sur mon diaporama pour sensibiliser mes camarades aux valeurs de l’association. Concernant le budget, je n’en avais pas.

As-tu rencontré des difficultés ? Quel retour as-tu eu à l’issue de ton action ?

Non, j’en ai pas rencontrées car les adultes m’ont aidée dès le début du projet. Beaucoup de personnes m’ont félicitée pour mon geste et ma détermination.

Qui sont les adultes qui t’ont aidée pour ton projet ?

Pour commencer, il y a le vice-directeur de l’établissement qui m’a parlé de l’association Jeunes Solidarité Cancer ; c’est ainsi que j’ai pu démarrer mes recherches. Et mon éducatrice qui m’a conseillée et aidée pour la réalisation de mon diaporama.

Comment as-tu connu Jeunes Solidarité Cancer ?  Quelles ont été tes motivations pour lui faire un don ?

Un adulte de mon lycée m’avait parlé de l’association, puis je me suis renseignée. C’est ainsi que j’ai choisi Jeunes Solidarité Cancer. Ma motivation a été d’avoir eu 2 personnes de ma famille touchées par le cancer et cela m’a beaucoup affectée.

Pourquoi Jeunes Solidarité Cancer et pas une autre association ?

Le but de l’association m’a plus marqué que d’autre.

As-tu choisi l’association Jeunes Solidarité Cancer avant le lancement de l’opération ou après ?

Très sensibilisée par les valeurs de l’association, celles-ci étant proches de celles du Campus de Pouillé, je l’avais choisie avant le lancement de l’opération.

Tu as eu ton bac, félicitations. Là tout de suite, quelles sont tes envies ?

L’année prochaine, je vais commencer un BTS GPN (Gestion et Protection de la Nature) pendant 2 ans, qui se situe à la Roche-sur-Yon.

A quoi te destines-tu ?  

J’aimerais devenir guide forestière dans les parcs nationaux d’Afrique, d’Amérique ou autre, mais mon rêve serait d’intégrer l’association WWF.

Pour terminer, on nous parle de « l’esprit de Pouillé ». Peux-tu nous en dire plus en quelques mots ?

Au Campus de Pouillé, les adultes poussent vraiment les jeunes à prendre des décisions et à devenir autonomes. J’ai pu devenir vice-déléguée d’établissement suite à leur encouragement. De plus, les adultes nous font confiance et nous aident pour nos projets.

En quoi consiste le rôle de vice-délégué(e) d’établissement ?

Il/elle représente tous les élèves de l’établissement pour faciliter la mise en relation avec le personnel de l’établissement (CPE, directeur, éducateurs..).

Les adultes de l’établissement vous aident de quelle manière ? Par des conseils d’orientation ? Un guidage méthodologique ? Une aide individuelle ou en petits groupes ?

Pour mon projet, le vice-directeur m’a conseillé de réaliser un diaporama pour mieux synthétiser le but de l’association et pour permettre une meilleure compréhension auprès de mes camarades. Mon éducatrice, quant à elle, m’a dit de mentionner mon expérience avec la maladie pour sensibiliser le plus de monde.

Au cours de l’année, y a-t-il un projet qui t’a particulièrement plu ?

Lors d’une journée d’essai citoyenneté, avec les établissements de Giel et Caen, on a organisé une journée d’accueil dans le but de présenter des actions réalisées au Campus de Pouillet et de permettre une communication entres les lycées, un échange et un partage enrichissant d’expériences.

Enfin, est-ce que tu es engagée dans une structure associative ? Laquelle ? Est-ce que tu souhaites nous en parler ?

Malheureusement, je ne suis engagée dans aucune association.

Pourquoi « malheureusement » ? Tu aimerais t’engager ?

Par manque de temps et de mobilité aussi, je n’ai pas pu m’engager. Mais l’année prochaine, je serais à la Roche sur Yvon durant deux ans et je verrais par la suite, si je trouve une association qui m’intéresse et pour laquelle je pourrais travailler à plein temps.

Encore Merci Sarah, à toi et à tous ceux qui se sont investis sur cette opération « Repas Partage ».

Bonne continuation.

Si vous aussi, comme Sarah et ses camarades, vous mettez en place une opération au profit de JEUNES SOLIDARITE CANCER, Prenez contact ! Nous serons contents et fiers de la relayer.